Oeuvres achetées par l'Etat ; intitulé :
Direction des Beaux-Arts. Ouvrages commandés ou acquis par le Service des Beaux-Arts
 

Des centaines de tableaux que l'on qualifie généralement d'académiques, à partir de la seconde moitié du XIXème et durant près d'un siècle, ont été acquis par l'Etat français.

Parmi ceux-ci et selon la mode du moment, un bon nombre représente ce qu'il est convenu d'appeler, dans toute la richesse de leurs diversités, des nus.

Quelques-uns sont encore visibles à Orsay, d'autres dans les musées de province. On peut également penser qu'une partie des peintures a servi d'élément de décor aux préfectures, aux ministères, sans oublier les logements de hauts fonctionnaires. Mais ensuite, quand la tendance devint à proprement parler au "Moderne", que sont-ils devenus ?

Pour la conservation des musées : un simple numéro sur une fiche plus ou moins détaillée, un document photographique - à la localisation parfois inconnue - selon le terme laconique de l'administration. La mode puisant pour une part sa source dans l'inspiration du passé et rien n'étant jamais définitivement arrêté, certains de ces nus commencent désormais à réapparaître en bonne place - entre les impressionnistes et les modernes - sur les cimaises des particuliers et des musées.
 

Salon de 1879. Oeuvres exposées au salon annuel organisé par le Ministère de l'Instruction publique et des Beaux-Arts (Sous-secrétariat d'Etat des Beaux-Arts), en 1879, au Palais des Champs-Elysées à Paris.
"Une arrestation dans un village de Picardie", tableau par Hugo Salmson, No 2687 ;
"Dernier radoub ; "Mon pauvre ami"", tableau par Emile Renouf, No 2530, acquis par l'Etat ;
"L'épave", tableau par Emile Renard, No 2522, exempté, acquis par l'Etat ;
"Blanche de Castille, reine de France", tableau par Georges Moreau de Tours, No 2184, précisé dans le catalogue "surnommée "l'Amour des pauvres"", acquis par l'Etat ;
"Persée et Méduse", tableau par Paul Langlois, No 1759 ;
"Naissance de Vénus", tableau par William Adolphe Bouguereau, No 376, présenté hors concours, acquis par l'Etat.

Salon de 1880. Oeuvres exposées au salon annuel organisé par le Ministère de l'Instruction publique et des Beaux-Arts (Sous-secrétariat d'Etat des Beaux-Arts), le 1er mai 1880, au Palais des Champs-Elysées à Paris.
"La Fable et la Vérité", tableau par Edouard Vimont, No 3833 ; le tableau mesure 245 x 175 cm ;
"Vénus victorieuse", tableau par Ludovic Mouchot, No 2748 ; le tableau mesure 210 x 120 cm ;
"Forêt de sapins au Belieu (Doubs)", tableau par Emile Isenbart, No 1912; le tableau mesure 250 x 180 cm ;
"La nuée (environs de Paris)", tableau par René Maurice Fath, No 1390; le tableau mesure 120 x 190 cm ;
"Charlotte Corday", triptyque peint par Jacques François Camille Clère, No 800, exempté, l'oeuvre n'appartient pas à l'Etat; le tableau mesure 190 x 350 cm ;
"Le printemps", tableau par Charles Bruneau, No 536 (ce numéro est erronné, il s'agit du No 531), prsécisé dans le catalogue "idylle", l'oeuvre appartient à l'artiste; le tableau mesure 304 x 175 cm ;
"Une maîtrise", tableau par Henri Brispot, No 502, acquis par l'Etat; le tableau mesure 260 x 200 cm.

Salon de 1881. Oeuvres exposées au salon annuel organisé par la Société des artistes français, au Palais des Champs-Elysées à Paris.
"La charité", tableau parJules Emmanuel Valadon, No 2283 ;
"Une ferme à Venoix (Normandie)", tableau par Christian Skredsvig, No 2187 ;
"Le semeur", d'après "Saison des semailles" de Victor Hugo, tableau par Aimé Perret, No 1823 ;
"Diogène", tableau par Joseph Fortuné Layraud, No 1360, présenté hors concours ;
"Plumeuse de volailles", tableau par Léon Hayon, 1114 ;
"Nature morte", tableau par Mlle Paula Hansmann, No 1099 ;
"Réveil", tableau par Pierre Paul Léon Glaize, No 1008, présenté hors concours ;
"La pêche à l'épervier", tableau par Amand Gautier, No 960.

Salon de 1882. Oeuvres exposées au salon annuel organisé par la Société des artistes français, le 1er mai 1882, au Palais des Champs-Elysées à Paris.
"Néréis", tableau par Marcel Paul Meys, No 1877, récompensé par une bourse de voyage, l'oeuvre n'appartient pas à l'Etat ;
"Jésus chez Marthe et Marie", tableau par Paul Alexandre Alfred Leroy, No 1661 [1663], l'artiste a été récompensé par une bourse de voyage, l'oeuvre a été acquise par l'Etat ;
"Un cul-de-jatte", tableau par Maurice Bompard, No 299, exempté, récompensé par une bourse de voyage, l'oeuvre n'appartient pas à l'Etat ;
"Eve", d'après "Paradis perdu" de John Milton, tableau par Armand Berton, No 225, l'artiste a été récompensé par une bourse de voyage et par une médaille.

Salon de 1882. Oeuvres exposées au salon annuel organisé par la Société des artistes français, le 1er mai 1882, au Palais des Champs-Elysées à Paris.
"Femme endormie", tableau par Etienne Félix Léon Tournès, No 2546, précisé dans le catalogue "étude" ;
"Un accident", tableau par Nicolas Sicard, No 2464, récompensé par une mention honorable ;
"La paye des moissonneurs", tableau par Léon Augustin Lhermitte, No 1676, présenté hors concours ;
"Enterrement d'un invalide", tableau par Albert Pierre Dawant, No 744, exempté.

Salon de 1883 et exposition triennale. Oeuvres exposées au salon annuel organisé par la Société des artistes français, au Palais des Champs-Elysées à Paris.
"Marie Jeannic", tableau par Léon Brion, No 373, appartient à l'artiste, acquis par l'Etat ;
"Les noyers de la Cordelle à Vezelay (Yonne)", tableau par Adolphe Iréné Guillon, No 1135, présenté hors concours, acquis par l'Etat ;
"Le balcon de Cydalise", d'après Joseph Gayda, tableau par Antoine Grivolas, No 1113, acquis par l'Etat ;
"Le Tréport à marée basse", tableau par Ernest Laynaud, No 1430, présenté hors concours, acquis par l'Etat, récompensé par une médaille de troisième classe ;
"Agar", tableau par Lucien Doucet, No 809, exempté, acquis par l'Etat ;
"Baigneuses", tableau par Jules Marie Sevestre, No 2213.

Salon de 1884. Oeuvres exposées au salon annuel organisé par la Société des artistes français, au Palais des Champs-Elysées à Paris.
"Les hêtres du sentier des Vaux, à Cernay-la-Ville", tableau par Albert Charles Wallet, No 2427;
"Embouchure de la Dive", tableau par Edmond Charles Yon, No 2478, hors concours, acquis par l'Etat ;
"Tondeur de moutons", tableau par Pharaon Abdon Léon de Winter, No 2463, mentionné, acquis par l'Etat ;
"En pays chartrain", tableau par Alexandre Segé, No 2199, hors concours, l'oeuvre appartient à l'artiste ;
"Crépuscule de novembre (environs d'Avignon)", d'après A. Mouzin, tableau par Paul Sain, No 2129, mentionné ;
"Sainte Geneviève instruisant sainte Clotilde", tableau par Adolphe Lalire, No 1374, acquis par l'Etat ;
"Les charmes à Montchevreuil", tableau par Marie Ferdinand Jacomin, No 1261, exempté, acquis par l'Etat, intitulé dans le catalogue : "Les charmes à Montchevreuil (forêt de Saint-Germain).

Exemples de fiches techniques : http://pagesperso-orange.fr/travail-de-memoire/Fiches-techniques.htm

sommaire

Les oeuvres achetées par l'Etat


Marc VERAT - Index
L'Art Académique - Synopsis