Le Nu au Salon de 1913 comprend huit fascicules à 50 centimes qui paraissent chaque semaine. L'ouvrage complet reproduit une suite de 64 tableaux en similigravure. L'édition complète contient en outre la critique de Georges Normandy des trois Salons : Indépendants, Société Nationale et Artistes français.

Albert Méricant, éditeur, 29 avenue de Châtillon à Paris 14ème, est un spécialiste des livres d'art illustrés par le nu peint ou photographique d'après nature.
"Ici, le talent des auteurs est magnifié par l'intérêt exceptionnel d'une illustration à la fois splendide comme la nature même et séduisante comme l'art le plus raffiné. Tous ces ouvrages sont de véritables chefs-d'oeuvre de bon goût et de haut luxe. Leur valeur incontestable les met au-dessus de tout ce qui a été tenté jusqu'ici dans ce genre."

Parmi les auteurs on trouve :
Emile-Baillard
La pudeur dans l'art et la vie préfacé par Bouguereau et L'art d'être femme préfacé par Willette
Jean Gravigny
Les dernières bacchantes, une reconstitution historique
Alexandre Keller
L'antiquité amoureuse en orient, à Rome
Jane de la Vaudère
Les Prêtresses de Mylitta, une évocation babylonnienne et Sapho la dompteuse
Mais aussi "Le magnifique recueil" annuel créé par A. Silvestre.
Cette publication, unique en son genre, "Le Nu au Salon" présente une étude appréciée due à la plume des meilleurs critiques avec un choix très complets des principales oeuvres de nu exposées aux trois Salons de la Société des Artistes Français, de la Société Nationale des Beaux-Arts et de la Société des Artistes Indépendants...
 

 

Julien Tavernier, Nus

 

 

                   Jean Mondineu, Surprises                                                         Henry Courselles-Dumont, L'Enlèvement d'Europe

 

 

Jean Coraboeuf et Maurice Ray , Musique profane