Edward Armitage
Vers un art académique, parfois tourné en dérision et alors nommé "pompier"

Le Nu au Salon, Armand Silvestre, E.Bernard Imprimeurs-Éditeurs
53ter, quai des Grands-Augustins, Paris - Plusieurs éditions à partir de 1888.
Proportionnellement, le nu est encore plus présent en sculpture qu'en peinture.

Botticelli, Titien, Rubens et Boucher ont honoré la nudité féminine, lui conférant un statut respectable et en quelque sorte officiel. Dans la seconde partie du XIXème siècle, les visiteurs du Salon de Paris ou bien encore ceux des expositions d'été de la Royal Academy de Londres, peuvent contempler sans problèmes moraux et sans culpabiliser les nus plus ou moins sensuels de Bouguereau ou de Lord Leighton.
Le Nu "académique", désormais bien ancré dans la morale bourgeoise, se trouve représenté dans toutes les manifestations artistiques de l'époque. Il est incontestablement populaire et avec l'invention de la photographie et du procédé de photogravure, les reproductions de ces nus de Salon, toujours glabres, seront vendues en énormes quantités. Des critiques comme Armand Silvestre, des revues, sont même spécialisés dans la description du genre.

Le Panorama est une revue qui reproduit sur plusieurs années les oeuvres les plus importantes du Salon (peintures et sculptures, pour plus de détail cliquez dans le cadre).
Les numéros 3, 6 et 9 de 1896 sont exclusivement consacrés aux nus exposés en mai et juin aux Palais des Champs Elysées et du Champs de Mars, photographies de Neurdein Frères. Une notice de Gaston Schéfer, critique d'art, commente chaque gravure.
Librairie d'art Ludovic Baschet, Éditeur à Paris.

           

Le nu au salon par Georges Normandy, pour plus détails cliquez !
1913, numéro 8, 24 pages

Oeuvres exposées au salon annuel organisé par la Société nationale des Beaux-Arts
Palais des Beaux-Arts du Champ de Mars, à partir du 15 mai 1891.
"Les trois Parques", tableau par Mlle Lucy Lee-Robbins, No 576.
L'artiste est membre associé de la Société nationale des Beaux-Arts.

"Etude", tableau par Paul Joseph Leyendecker, No 1510, appartient à l'artiste
L'artiste fait partie de la Société des artistes français.
Peinture identifiée par le compte définitif des dépenses de l'exercice 1890

sommaire

Le Nu au Salon

La Galerie de Souzy


Marc VERAT - Index
L'Art Académique - Synopsis