Surnommée par ses contemporains "Notre-Dame de Thermidor" ou Notre-Dame du Bon Secours pour avoir sauvé de nombreuses vies au moment des massacres de Bordeaux sous la Révolution, madame Tallien pose ici pour le tableau du baron Gérard, telle une déesse antique, couronnée de fleurs dans un décor théâtral.

Née Thérésa Cabarrus, fille d'un gouverneur de la Banque royale d'Espagne, cette beauté brune épouse en premières noces le marquis de Fontenay. Emprisonnée à Bordeaux sous la Révolution, c'est alors qu'elle fait la connaissance du citoyen-révolutionnaire Tallien qui la soustrait à la guillotine. Elle l'épousera en 1793 mais divorcera et se mariera de nouveau huit ans plus tard avec le comte de Caraman, prince de Chimay.

Parlant de madame Tallien dans ses mémoires, la Duchesse d'Abrantes évoque sa beauté animée et charmante, cet air qui réunit vivacité française et volupté espagnole.